Tout Le Recyclage

 

Depuis 1970, le ruban de Möbius  est le logo universel des matériaux recyclables

 

 

depuis aout 2011

 

 

Recherche personnalisée

 

Le recyclage

Le tri selectif 

Les dechets inertes

Recyclage des metaux

Recyclage du Verre

Recyclage des papier et carton

Recyclage du plastique

Les terres rares

Dechets dangereux

  huiles déchets industriels

   mercure     PCB 

   piles         amiante 

   sols polués   dioxine

Recyclage des télephones portables

Recyclage des ordinateurs et electronique

Recyclage de l'electro-menager

Recyclage des automobiles et bateaux

Recyclage de l'eau  

Me contacter

Tout pas cher.info

 

compteur :

 

Liens/Nos partenaires

Recherche personnalisée

 

Recyclage de l'eau

Au lieu de "recyclage" on parle habituellement d"épuration". La raison est que l'on ne voudrait pas utiliser directement des eaux usées qui seraient recyclées: « Le facteur Beurk », vous connaissez ? Imaginez un instant que l’on vous annonce que l’eau que vous venez de boire au robinet est issue du recyclage de vos propres eaux usées…

Cependant, dans les pays où elle est rare, elle est trop précieuse pour n’être utilisée qu’une seule fois... Comme disait si bien Antoine de St-Exupéry : « Eau, tu n’es pas nécessaire à la vie, tu ES la vie ! »

 

Le recyclage de l'eau comprend une première phase de décantation destinée à obtenir un dépot des particules solides en suspension, après y avoir éventuellement ajouter des produits pour obtenir la précipitation de certains composants mélangés à l'eau...

L’eau ainsi récupérée après traitement en station d'épuration reçoit un traitement supplémentaire afin d’être utilisée, essentiellement pour des usages qui ne nécessitent pas une eau potable : irrigation, réalimentation des nappes phréatiques, utilisations industrielles…

Des traitements complémentaires pour un recyclage de l'eau complet sont ensuite mis en place, en fonction de la qualité de l’eau que l’on souhaite obtenir : Un traitement biologique par microfiltration  associé à des méthodes de désinfection par UV ou un traitement par osmose inverse ou nanofiltration associé à des méthodes de désinfection par UV pour obtenir des eaux vraiment pures : eau potable, industrie de haute technologie... L'eau ainsi recyclée est toutà fait propre à la consommation.

Les dangers des résidus de médicaments dans l'eau

Les milieux aquatiques sont souillés par de multiples micropolluants que les stations d'épuration classiques, conçues pour traiter les matières carbonées, azotées et phosphorées, n'éliminent qu'imparfaitement. On y trouve, notamment, des perturbateurs endocriniens, comme des détergents, des pesticides, des hormones naturelles... On y trouve, aussi, des médicaments rejetés par les industries pharmaceutiques, les élevages industriels, les hôpitaux... Ces déchets ne sont, en général, présents qu'à l'état de traces, en concentration de l'ordre du microgramme ou du nanogramme par litre. Très inférieure, donc, aux dosages des prescriptions médicales. Mais les effets de faibles doses absorbées sur une longue période sont inconnus. Tout aussi inconnues sont les interactions d'une combinaison de molécules associant, pêle-mêle, antidépresseurs, anticancéreux, anti-inflammatoires, analgésiques ou hormones...   des études font suspecter un lien de cause à effet entre certains perturbateurs endocriniens et une baisse de la fertilité masculine. "Même s'il n'y a pas de risque à boire l'eau du robinet, des mesures de prévention s'imposent, d'autant que la consommation de médicaments va augmenter avec le vieillissement de la population"... Les stations d'épuration actuelles associent décantation et traitement biologique par boues activées. Des procédés plus sophistiqués existent : filtration par des membranes ultrafines, adsorption sur charbon actif... Les tests montrent qu'ils réduisent de façon significative les microcontaminations.

 

 

 

 

 

A consulter aussi : www.tout-pas-cher.info/