Tout Le Recyclage

 

Depuis 1970, le ruban de Möbius  est le logo universel des matériaux recyclables

 

 

depuis aout 2011

 

 

Recherche personnalisée

 

Le recyclage

Le tri selectif 

Les dechets inertes

Recyclage des metaux

Recyclage du Verre

Recyclage des papier et carton

Recyclage du plastique

Les terres rares

Dechets dangereux

  huiles déchets industriels

   mercure     PCB 

   piles         amiante 

   sols polués   dioxine

Recyclage des télephones portables

Recyclage des ordinateurs et electronique

Recyclage de l'electro-menager

Recyclage des automobiles et bateaux

Recyclage de l'eau  

Me contacter

Tout pas cher.info

 

compteur :

 

Liens/Nos partenaires

Recherche personnalisée

 

Recyclage des déchets dangereux

Les plus connus de ces déchets sont les huiles et les peintures. L'incinération avec valorisation énergétique est un des procédés employés pour les recycler. Ce recyclage permet donc la production d'énergie et la destruction des déchets peu combustibles.

Le recyclage de huiles peut être également fait en les transformant en carburant pour moteur diesel.

On recycle également par ce procédé l'huile de friture qui a une durée de vie limitée. Elle se charge d'élément carbonés et s'oxyde pendant la cuisson. Des graisse sont dissoutes et elle prend une odeur désagréable. Il faut donc la renouveler régulièrement. Théoriquement une réglementation oblige les restaurateurs à la faire ramasser par un organisme agrée. Un stockage préventif est indispensable pour compenser les variations saisonnières de production...

Recyclage de boues de déchets industriels

Un chauffage des déchets en réduit la masse et de valorise les sous-produits.  La vapeur issue du séchage peut être recyclée comme source de chaleur dans le procédé à partir d'une chaudière. En fonction des résidus obtenus par séchage, ceux-ci peuvent être stockés pour une utilisation ultérieure.

Recyclage des hydrocarbures solides ou liquides

On opère la séparation de l’eau, des hydrocarbures et des sédiments par des procédés physiques. Puis, les déchets d'hydrocarbures sont mélangés à des réactifs neutralisants. La matière finale sert comme terre de recouvrement, ou aux enrobés routiers.

Recyclage des PCB ou Pyralènes

Le recyclage des pyralènes consiste à les incinérer pour les détruire à très haute température... Dans certaines unités, le chlore contenu dans le PCB est recyclé par incinération, sous forme d'acide chlorhydrique.

Recyclage des piles alcalines et salines

Les piles sont triées afin de séparer les piles salines et alcalines traitées sur place. Les piles sont broyées afin d’obtenir un mélange, puis tamisé pour séparer les poudres métaliques des autres parties plus denses. Ces dernières sont dirigées vers un séparateur magnétique qui extrait la partie métallique  revendue à l’industrie métallurgique, et vers un séparateur à courant de Foucault qui dissocie, le papier et le plastique, du cuivre et du zinc.
La poudre de pile est ensuite attaquée à l’acide sulfurique. On obtient deux produits distincts : un résidu carboné composé de graphite et un liquide contenant des sulfates mixtes dissous dans l’eau.
Le mercure est extrait de ce liquide sous forme métallique, et est envoyé ensuite en affinage. Le liquide purifié est neutralisé puis concentré et évaporé afin d’obtenir des sulfates de zinc et de manganèse en poudre, produits finis directement commercialisables. Le mercure, le zinc et le ferromanganèse sont extraits des piles et réutilisés dans la fabrication de nouveaux produits.

Recyclage du mercure

II faut se méfier de ce métal liquide, car il est très volatil et peut être aisément respiré. A température ambiante, il se transforme aisément en vapeur et par inhalation pénètre dans les poumons puis dans le sang. II est alors transporté dans les différentes parties du corps, plus particulièrement dans le cerveau. La forme gazeuse est très nocive si elle est inhalée pendant de longues périodes. Cette grande volatilité est un des acteurs importants qui conditionnent les flux du mercure entre la croûte terrestre, l'atmosphère et les masses océaniques.

Les pouvoirs publics rendent obligatoire le recyclage du mercure. Les lampes basse consommation et le tubes fluorescents  doivent être recyclées car elles contiennent de faibles quantités de mercure. En cas de casse, aérez la pièce, ramassez rapidement les débris dans un sac fermé.

Déchets amiantés et amiante

La première étape du processus développé consiste à immerger les matières amian tées dans un bain d'acide sulfurique, un produit industriel commun et peu coûteux. Les scientifiques ont constaté qu'après un mois de ce traitement, sans chauffage ni agitation, donc avec une dépense d'énergie minimale, l'amiante (qui est un composé où dominent la si- lice et le magnésium) est transformée en un matériau intermédiaire inoffensif. Les caractéristiques toxiques des fibres, à savoir leur structure cristalline et leur minéralogie à base de magnésium, ont disparu. Cette première étape est à elle seule un progrès considérable sur l'exis tant, puisqu'elle ouvre une voie de neu tralisation bon marché.

Sols pollués

On utilise des végétaux pour fixer les polluants des sols afin de les empêcher d'atteindre les nappes phréatiques ou le rivières: c'est la "phytostabilisation"...   Les premiers résultats en matière de flux d'arsenic vers la rivière sont particulièrement encourageants. Le projet va par ailleurs être complété par d'autres expérimentations, s'intéressant à des sites contaminés par des substances différentes et plus nombreuses, ou encore explorant la possibilité de valoriser dura blement (par exemple pour faire du bois de chauffage) ces parcelles dégradées. Mais le potentiel des plantes est probablement plus important encore. On connaît déjà bon nombre de végétaux capables d'ex traire les polluants du sol pour les concentrer dans leurs parties aériennes. Grâce à cette propriété (phyto-extraction) les chercheurs espèrent bien parvenir, à terme, à aller au-delà de la simple neutralisation de la pollution, jusqu'à une véritable décontamination par les plantes. .

Les dioxines sont des résidus issus de combustions industrielles ou naturelles et sont considérées comme cancérigènes par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Leur absorption en petite quantité n'est pas immédiatement dangereuse, mais le corps humain l'élimine difficilement. Selon les études scientifiques, les dioxines, des toxines essentiellement produites par l'incinération de déchets et les processus industriels, affectent notamment les femmes enceintes. L'incinération des ordures ménagères reste la première source d'émissions de dioxines. C'est l'argument principal des détracteurs de l'incinération au profit du recyclage....

 

 

 

 

 

 

A consulter aussi : www.tout-pas-cher.info/